Étude sur la Créativité et l’Innovation au sein de la fonction RH au Québec,

« L’innovation n’est pas un flash de génie. C’est un travail difficile. Et ce travail devrait être organisé comme une activité régulière de chaque unité de l’entreprise, et ce, à chaque niveau de management » – Peter Drucker.

D’année en année, de nouvelles études démontrent qu’il n’y a pas de corrélation entre croissance des entreprises et leurs dépenses en R&D. À la place, les compagnies les plus innovantes poursuivent une stratégie d’innovation intégrée, axée sur la gestion des talents, le développement des compétences et le renforcement d’une culture d’innovation, trois volets placés sous la responsabilité de la fonction RH.
Dans ce contexte, et en s’appuyant sur des études approfondies des critères internes et externes favorisant l’innovation au sein des équipes et des organisations, CORTO.REV a lancé en 2014 la première étude sur la Créativité et l’Innovation au sein de la fonction RH au Québec, qui repose sur les trois piliers d’innovation suivants : le style de Leadership, la culture organisationnelle, et l’écosystème.

Quelques constats issus de l’étude 2014 en Créativité et Innovation

  • 71,2% des participants à l’étude sur la Créativité et l’Innovation nous ont confirmé être confrontés à un environnement difficile, qui exige des solutions innovantes.
  • Toutefois, globalement, les entreprises québécoises manquent cruellement d’une vision, d’objectifs clairs, de processus et de ressources dédiées à l’innovation.
  • Les Leaders RH québécois sont passionnés, mais ont du mal à prendre et à encourager la prise de risques, indispensable pourtant au développement d’une culture d’innovation.
  • Les Leaders RH sont engagés dans la performance, mais moins dans le développement de la créativité au sein de leurs équipes.
  • Les Leaders RH sont curieux et inspirants, mais offrent peu ou pas de ressources dédiées à la créativité et à l’innovation (en temps et en formations).
  • Globalement, l’écosystème était le talon d’Achille des organisations québécoises : les processus de gestion adaptés et les ressources sont manquantes, ce qui constitue une barrière importante à l’innovation.

A propos de l’indice de Créativité et d’Innovation CORTO.REV
L’indice CI CORTO.REV analyse l’aptitude et la propension d’une organisation à innover, en se basant sur les trois piliers clés de l’innovation : les individus, la culture et l’écosystème.

  1. Les individus : Recruter et retenir des gens qui pensent différemment est un enjeu d’affaires majeur. Nous sommes habitués à recruter et développer des Leaders très spécialisés, analytiques et capables de gérer la performance. Qu’en est-il des penseurs latéraux qui gèrent la créativité ? Sommes-nous en mesure de les identifier, de les attirer et de les intégrer ?
  2. La culture organisationnelle : Faire vivre la créativité et l’innovation est une question de culture. La créativité et l’innovation requièrent une culture de « collision » des idées et de confiance, où le droit à l’erreur est proportionnel à la prise de risque.
  3. L’écosystème : Faire vivre la créativité et l’innovation, c’est aussi une question d’écosystème. Sommes-nous trop bureaucratiques ? La collision des idées peut-elle exister dans un monde organisé en silos ?

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter.

par Philippe Mast et Paula Pereira