ED CATMULL ET LES LEVIERS CLÉS DE L’INNOVATION CHEZ PIXAR

ED CATMULL ET LES LEVIERS CLÉS DE L’INNOVATION CHEZ PIXAR

Pour ce Food for Thought de juillet, nous mettons à l’honneur un des grands contributeurs à la réflexion organisationnelle sur les sujets de la créativité et de l’innovation : Ed Catmull. Président de Pixar et Disney Animation, Ed a collaboré avec Steve Jobs à faire de Pixar (Toy Story, Ratatouille, Wall-E, Up, etc.) une des compagnies les plus innovantes au monde. Dans l’article en pièce jointe (qui est le résumé d’une section de son livre « Creativity Inc. » (2014) nommé « Business Book of the Decade » par le Financial Times), Ed Catmull partage les leviers clés de l’innovation qui ont fait le succès de Pixar.

En voici trois qui nous parlent plus particulièrement :
1. “Being open to ideas is not enough”. Rien n’arrivera sans un engagement collectif et individuel à vouloir rendre l’entreprise plus innovante. Cet engagement doit se traduire par des actions concrètes : la définition d’une mission claire, l’allocation de temps dédié hebdomadairement à l’idéation en équipe, la mise en place d’un processus d’innovation simple et ouvert à tous, la reconnaissance des contributions individuelles et d’équipe, l’offre de support, le tout dans une ambiance associant travail et plaisir. Les défis organisationnels contemporains requièrent des gens passionnés qui génèrent des idées… mais les principes de performance désuets utilisés aujourd’hui par la grande majorité des entreprises nuisent à l’expression de cette créativité !
2. “The first conclusions we draw from our successes and failures are typically wrong”. Innover, c’est prendre des risques. Et qui dit « risques », dit « possibilité d’échecs ». Prendre le temps d’officiellement faire un « post-mortem » d’un projet d’innovation (résultat et processus global), et ce de façon collective, vous permettra de développer votre expertise, et par la même occasion votre intuition et votre créativité dans la résolution de problèmes (futurs). Aviez-vous mis assez de ressources à disposition ? Étaient-ce les bonnes ressources ? La structure organisationnelle était-elle adaptée ? Avez-vous des silos organisationnels qui entravent le processus d’innovation ? Votre culture organisationnelle «repousse-t-elle» l’innovation ? Aujourd’hui, l’entreprise se doit d’être apprenante, et donc de se réinventer régulièrement (notamment au niveau de ses structures et de ses processus).
3. “Disagreement and fear should be understood and dealt with”. N’oublions pas que la peur de la hiérarchie est ancrée dans nos cultures organisationnelles : qui osera contredire le CEO? D’ailleurs, nous l’avons directement vécu dans le cadre de différents mandats de conseil, où nous animions des groupes de discussion sur certaines problématiques organisationnelles. Lorsque les groupes devaient présenter leurs réflexions devant la Haute Direction (après avoir, au préalable, discuté entre collègues et soulevé de nombreux points critiques), ils avaient tendance à minimiser – voir même à retirer – leurs commentaires sur les dysfonctionnements de l’entreprise et ses jeux politiques. Évidemment, la présence d’un membre de la Haute Direction peut être intimidante. A ce dernier de créer un environnement de confiance, où tout peut être dit, sans quoi l’innovation ne restera qu’un mot vide de sens. Mobiliser est un bon point de départ, mais gérer les peurs devient une des responsabilités et compétences essentielles des gestionnaires.
Bonne lecture, et bel été,

L’équipe CORTO.REV

« Management Lessons from Creativity Inc » (tiré du livre « Creativity Inc » de Ed Catmull)