Food for Thought – Janvier 2016: L’innovation chez DARPA

Food for Thought – Janvier 2016: L’innovation chez DARPA
Ce mois-ci, un article de Harvard Business Review intitulé « Special Forces : How DARPA Attacks Problems ». Article particulièrement intéressant, car il analyse en détail les clés de succès de l’Agence pour les projets de recherche avancée de la Défense (DARPA) du Pentagone en termes d’innovation, et leur transfert potentiel dans le monde de l’entreprise.

A propos de la DARPA (HBRfrance.fr, 2014) :

  • « Au cours des 50 dernières années, la DARPA a fait un nombre sans précédent de découvertes. A son actif: la liste sans doute la plus longue et la plus régulière d’innovations de rupture, dont Internet, l’architecture de microprocesseurs RISC, les satellites du GPS, les véhicules aériens sans pilote (ou drones), la technologie furtive et les microsystèmes électromécaniques (MEMS) aujourd’hui couramment utilisés entre autres dans les airbags, les imprimantes à jet d’encre ou les jeux vidéo tels que la Wii.». Et ils comptent bien ne pas en rester là.
  • « Même si l’armée américaine reste le client initial auquel sont destinées les applications de la DARPA, les avancées dues à l’Agence ont joué un rôle central dans la création de secteurs industriels qui les ont reprises.»
  • « La longue liste de réussites de la DARPA est plus impressionnante encore quand on prend en considération la taille relativement petite de cette agence, sa rapidité et ses budgets comparativement modestes. Ses programmes ne durent en moyenne que trois à cinq ans. (…) Le budget annuel, pour l’ensemble des quelque 200 programmes en cours à tout moment, s’élève à environ 3 milliards de dollars. Par son approche peu conventionnelle, sa rapidité et son efficacité, la DARPA a créé un modèle de « forces spéciales » de l’innovation.»

Plusieurs entreprises des secteurs privé et public ont essayé d’imiter les façons de faire de la DARPA, mais ont échoué. Selon les auteurs de l’article, le succès du modèle d’innovation de la DARPA repose sur les trois éléments-clés suivants :

1 | Des objectifs ambitieux. Les problèmes à résoudre doivent être stimulants et complexes, exigeant de repousser les limites de la science. Avez-vous un portfolio d’initiatives innovantes ? Si oui, comment sélectionnez-vous les projets à financer ? Créer une culture d’innovation requiert également une vision ambitieuse, qui ose sortir des sentiers battus.

2 | Des équipes de travail temporaires. Chez DARPA, les projets sont « portés par une centaine de responsables de projets techniques temporaires, associés à un brillant assemblage de champions de l’innovation sous contrat – à savoir des individus, voire des équipes, issus d’universités, d’entreprises de toutes tailles, de labos, de partenaires gouvernementaux ou de structures à but non lucratif. » De par la nature temporaire de ces programmes et la complexité des défis à relever, ils attirent des talents créatifs de haut calibre. Et vous, sur quelle base constituez-vous des équipes pour des projets innovants ? Ces équipes sont-elles diversifiées ? Avez-vous déjà recruté des Innovateurs, des experts, pour des mandats temporaires en innovation ? Développer une culture d’innovation demande le partage de valeurs axées sur la collaboration et l’ouverture.

3 | De l’autonomie. La DARPA a carte blanche sur la sélection et la mise en œuvre des projets, ce qui lui permet de prendre des risques, de convaincre les meilleurs à se joindre à l’équipe et d’accélérer le processus global d’innovation. Et au sein de votre organisation, qui décide de quoi en termes d’innovation ? Encouragez-vous une culture de prise de risques? Les échecs sont-ils vus comme des sources vitales d’apprentissage, et donc comme des ingrédients de succès futurs ? L’innovation induit nécessairement une prise de risque…la confiance, le fuel de l’innovation ?

Pour conclure, un petit extrait marquant : « The best way to prevent surprise is to create it. And if you don’t create the surprise, someone else will ». Osez bousculer le statu quo !

Bonne lecture !